02 juillet 2008

Mardi 1er Juillet

Premier jour de stage : debout à 5h. Je discute avec toi pendant 45 min, je prends un petit dèj (j’avais perdu l’habitude depuis le Chili ! ^^) et j’arrive sans problèmes à l’hôpital. Je travaille au centre de gériatrie Frédéric Dugougeon, à Cuire. Hier mon chef m’avait mis de coté une tenue donc je me change dans un des débarras du service. La matinée peut commencer (après être redescendu une fois au sous-sol pour aller pointer, j’avais failli oublier.. ^^)
    Je rencontre donc une partie de mes collègues : on trouve tous les clichés de l’équipe d’aide-soignants classique, c’est rigolo ! ^^ Il y a la Noire-quadra-qui-rigole-tout-le-temps, la jeune-rousse-un-peu-forte, la jeune-arabe-sympa et le petit-minot-oulala-il-a-l’air-gay. ^^ Je suis bien accueilli, j’apprends sur le tas, je me débrouille bien rapidement. Je retrouve les joies du métier d’aide-soignant : mobiliser les malades, faire leur toilettes, les essuyer après être allé aux toilettes, faire le ménage, etc etc… Le fais de savoir que je suis payé pour faire ça aide grandement à faire passer la pilule !
    Je ressors vers 15h (j’ai dû revenir sur mes pas alors que j’étais presque arrivé à la Croix-Rousse car j’avais encore oublié de pointer…) ^^ À la Croix-Rousse (je vais abréger en HCR ^^) je me pose un moment dans le bureau de ma mère puis à 16 j’ai rendez-vous avec le chef de service de réanimation médicale, le Pr Guérin, pour voir un peu les modalités de mon « stage » J’ai un peu de mal à le localiser mais au final je le trouve. Il est bien sypma mais sur le moment est un peu occupé. Je sais pas si il installe une machine pour soigner un patient ou pour prendre des mesures à des fins de recherche. Il a pas trop le temps de m’expliquer et en plus il a l’air d’avoir des problèmes informatiques… Je commence un peu à m’emmerder…
    Heureusement, il me propose d’aller dans la chambre d’à coté pour voir un geste sur un patient. J’ai un peu peur car j’y vais tout seul, sans être présenté… Je regarde du dehors de la chambre : il y a une personne en stérile et les autres portent des masques… Une personne (une interne) finit par me voir, elle viens vers moi et me demande ce que je fais là : je lui explique la situation et là elle m’invite à entrer dans la salle ! Je suis bien content, j’ai une bonne vue et en plus j’ai quelqu’un qui m’explique. En français !! :D
    Il s’agissait de la pose d’un capteur de pression à l’intérieur de l’artère pulmonaire, en passant par la jugulaire (j’ai oublié le nom de la technique). La technique commence comme la pose d’une voie veineuse centrale, dont j’ai appris la théorie en certif de médecine d’urgence. Je suis pas trop paumé ! Malheureusement, le geste se passe pas très bien, l’interne rate la veine et pique l’artère : elle recommence deux fois et n’y arrive pas. Le médecin prend le relais et n’y arrive pas non plus… En désespoir de cause, elles (l’interne et le médecin sont des femmes) refont la ponction sous guidage échographique. On se rendra compte qu’en fait la première ponction ratée avant crée un hématome autour de l’artère qui avait refoulé la veine… Elles auraient pu essayer encore longtemps… A la radio de contrôle, on se rend compte qu’elles ont même touché le poumon : pneumothorax… Il faudra le drainer…
    Pendant que l’interne se prépare, le Pr Guérin me fait visiter le service : 7 chambres, c’est pas très long… ^^ Je vais voir le geste, dont je connaissais également la théorie, et je suis ravi ! J C’est bête mais voir en vrai des gestes qui m’ont fait fantasmer en cours, ça fait vraiment plaisir !! J
    Je sors de l’HCR à 19h, crevé mais content. Une fois à la maison, je repars tout de suite avec ma famille : on va au resto fêter tous ensemble l’anniv de ma mère. J’ai du mal à garder mes yeux ouverts à la fin du repas ! ^^

Posté par Bells17 à 20:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Mardi 1er Juillet

Nouveau commentaire