06 juin 2008

Jeudi 5 juin

Alors normalement, je devais passer 12h en gynécologie : de 8h à 20h. Mais le programme à changé, j’ai pas trop compris pourquoi… ^^ Je me retrouve donc une fois de plus au bloc, de retour en urologie. Nous commençons par une ablation d’un calcul de l’uretère. L’opération se passe bien, elle ne dure pas très longtemps, mais en plein milieux, je sens un truc dans l’œil… Je sais pas ce que c’est, j’ai beau cligner de l’œil et pleurer, j’arrive pas à le faire partir… Je sors donc du bloc pour me rincer. Je reviens 2min après mais comme je suis plus en stérile, je m’approche pas trop près du champ opératoire.
    Ensuite nous avons une opération d’une dame, j’ai pas super bien saisi l’idée… Je crois qu’elle a des infections urinaires à répétition à cause d’une sténose de l’urètre… Roberto installe donc le cystoscope, pour regarder dans la vessie. Il me fait jeter un coup d’œil, nouvelle découverte ! :) Ensuite, il fait passer une sorte de tige dans l’urètre pour la décoincer. D’après ce que j’ai compris. L’opération dure pas plus d’un quart d’heure
    Troisième opération : c’est un homme qui a une sténose de la jonction entre l’urètre et la vessie, ce qui l’empêche de pisser correctement. Le but de l’opération est de distendre cette sténose en la coupant légèrement. L’opération se fait par les voies naturelles, sous endoscopie. Nous avons donc les images de l’opération sur l’écran, nous voyons tout parfaitement ! C’était super intéressant ! En plus comme Roberto voit bien, la mise au point est bonne. Pas comme en neurochir où Sindou, très myope, devait régler les oculaires du microscope à sa vue, ce qui faisait que l’image était toujours floue…
    Après cela, Alejandro me rejoint puis nous allons à la clinique Alemana, où il doit opérer le jeune patient d’hier. Une nouvelle fois, je me sens vraiment mal… Par contre, une fois que l’opération est terminée, ce sentiment disparaît, ou plutôt évolue… Je m’était vraiment mis à sa place et je trouve qu’après l’annonce, qui fait l’effet d’une énorme baffe en pleine gueule, une fois que le plus gros du travail est fait et que les perspectives de guérison apparaissent, tout paraît beaucoup plus positif.A priori il est tiré d’affaire ! On peut jamais l’affirmer mais en général ces histoires ce terminent plutôt pas mal. Le truc qui a fait flipper par contre, ce sont les deux coupures de courant en plein pendant l’opération ! C’était pas dramatique puisque le patient était anesthésié localement et que de toute façon les respirateurs ont des batteries, mais bon… Un bloc dans le noir, ça fait bizarre… Surtout deux fois de suite ! La deuxième fois la coupure dure plus longtemps, Jano demande une lampe pour terminer de suturer. On lui apporte un laryngoscope, avec une lumière toute faiblarde… À la guerre comme à la guerre, on continue en se cassant les yeux sur la petite zone chichement éclairée. Quand tout à coup, le lumière revient… ^^ Paye ton flash et les 2 minutes de cécité quasi complète ! ^^ Mais bon, c’était fun :) Au fait, j’ai oublié : une fois que l’ablation est effectuée, Marcelo s’en va et c’est moi qui aide Alejandro à refermer, tout seul, j’suis content ! :D
    Le repas se passe bien, comme d’hab on se repose une petite demi heure avant de retourner à l’hosto.
    À 2h30, on retourne à la clinique Alemana, Alejandro à une circoncision à faire sur un patient d’une soixantaine d’années. Ne me demandez pas pourquoi, je sais pas… Le truc bien c’est que je suis tout seul avec Jano pour opérer, aide-op officiel ! :) Bien sur l’instrumentiste m’aide un peu, mais bon, pas d’autre chirurgien quoi ! :D
    Ensuite, je retourne à l’hôpital où Alexandro me présente son cousin, le Dr Sergio Ubilla, gynéco obstétricien de son état. Il me prend en charge pour l’aprèm jusqu’à 20h, il est de garde pour les accouchements et les urgences gynécologiques pour la journée et la nuit.
    Première chose qu’on fait : me présenter à son équipe de sages-femmes qui surveillent les 3 grossesses sur le point de se terminer. Ensuite, il m’emmène au bloc pour opérer une femme (ligature des trompes). Encore une fois, je suis seul aide-op ! :) L’opération se passe très bien, elle se termine en 30min. Je découvre même une nouvelle technique de points de sutures :  les points sont juste sous la peau, il n’y a pas de fils à l’extérieur. Paraît que ça ne laisse aucune cicatrice !
    Ensuite nous retournons voir la salle de pré-accouchement, il y a une femme sur le point d’accoucher ! (pré-éclampsie, l’accouchement a été provoqué). Encore une fois : immense première… Mon premier accouchement. C’est magnifique… Petit garçon, baptisé Simon, 3kg800, une petite merveille ! Un deuxième accouchement se passe presque en parallèle, je le suis moins, j’apprendrai juste que c’est une petite fille. Je suis vraiment heureux ! En plus les sage femmes sont adorables, elle me prennent bien en charge, je suis aux premières loges pour l’accouchement et les soins post-partum, etc… Un moment fantastique ! :) :) 
    Ensuite, la tension retombe, on se cale avec Sergio et les sages-femmes dans la salle de repos, on prend un petit café. On a rien d’autre à faire que d’attendre qu’une urgence se pointe. Ca me plaît bien comme système ! :D Je bataille avec mon espagnol, mais j’ai l’impression que j’arrive à me faire comprendre, ça fait plaisir !
    La sage-femme en chef vient chercher Sergio une demi-heure plus tard, on lui demande de voir 2 patientes. On suspecte une fracture de côte chez une jeune patiente ayant eu un accouchement difficile quelques jours plus tôt, la radio ne montre rien : repos et antalgique quelques jours, revenez si ça ne s’améliore pas. Deuxième patiente : candidose, très vite rassurée et traitée.
    Il est environ 19h, on retourne à la salle de repos, on rigole bien ! Une sage femme me propose de venir avec elle pour voir quelques soins prodigués aux nouveaux nés. Je retrouve les 2 bébés que j’ai vu naître quelques heures plus tôt, ils sont superbes ! On va ensuite s’occuper d’un bébé souffrant d’incompatibilité rhésus materno-fœtale, il est sous une lampe de photothérapie pour corriger sa jaunisse carabinée ! Ca me rappelle mes cours d’hémobiologie ! :D (marrant pour moi, un peu moins pour le bébé… Mais bon, pas d’inquietude, il va bien ! :) )On doit le piquer pour contrôler son taux  de bilirubine… Et beh, piquer un bébé c’est vraiment pas évident. Je n’ai pas essayé mais les sages femmes on dû s’y reprendre à plusieurs fois avant de remplir tous les tubes ! Pauvre petit bout… :( Au bout de 10min c’est fini, on remet le bébé sous sa lampe et il se rendort. Tout est bien qui finit bien !
    Je reviens dans la salle vers 19h45, Sergio vient me chercher, je retourne chercher mes affaires en urologie et je rentre à la maison. SUPER journée ! Je suis ravi ! :) :) 
    La soirée s’annonce calme.

Posté par Bells17 à 02:59 - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur Jeudi 5 juin

  • Skype

    Effectivement, grosse journée ^^
    J'ai quand même du mal à t'imaginer au bloc ^^


    Sinon pour demain, je t'enverrai un mess pr te dire. Mets ton tel en silencieux pour eviter que je ne te reveille.

    Bisous partout !

    Posté par thibarine69, 06 juin 2008 à 15:31 | | Répondre
Nouveau commentaire